Bière (697 produits)

Styles

Sans Gluten

Brasserie

Volume

0 Cl - 3010 Cl

Degré

2 ° - 68 °

Prix

0 € - 165 €

Afficher/masquer plus d'options

Pays

Corée du Sud :

La réglementation stricte, les taxes élevées de l’importation des bières étrangères favorise le développement de la biere coreenne et l’apparition d’une centaine de micro-brasseries dans le pays. La libéralisation des années 90 a changé la donne et suite à l’accord de libre-échange avec l’UE, et l’Amérique, la Corée devrait revoir à la baisse se...

La réglementation stricte, les taxes élevées de l’importation des bières étrangères favorise le développement de la biere coreenne et l’apparition d’une centaine de micro-brasseries dans le pays. La libéralisation des années 90 a changé la donne et suite à l’accord de libre-échange avec l’UE, et l’Amérique, la Corée devrait revoir à la baisse ses taxes.

Coup d’œil sur l’histoire de la biere coreenne.

L’origine de la boisson ambrée dans ce pays remonte dans la première décennie du début du 20ème siècle. Puis, vers les années 20 pendant l’occupation Japonais, le fabricant de bière japonais Kirin a entamé l’exploitation du marché coréen.  Dai Nippon Beer, un autre brasseur a décidé aussi d’investir dans une brasserie baptisée Chosen beer Company, une usine construite en 1934. L’activité de ces deux brasseurs était florissante mais le gouvernement japonais a ordonné de reconvertir leurs usines en fabricant de carburant. Le brillant projet tombe à l’eau car la guerre a pris fin. Suite à la défaite japonaise, les deux entreprises deviennent propriété de l’Etat. L’entreprise Kirin adopte un nouveau nom Oriental Brewery tandis que Chosen beer choisit la nouvelle appellation Hite-Jiro. Ces deux compagnies fabricants de  la biere coreenne ont longtemps dominé le marché pendant un demi-siècle grâce aux droits tarifaires importants imposés sur les bières étrangères. Mais à l’approche de la  coupe du monde de l’année 2000, l’Etat a autorisé la création des nombreuses brasseries. De nombreuses entreprises locales ou étrangères fabricants de bière ont ainsi vu le jour. Un phénomène qui a duré jusqu’après 2010.

Le nouveau contexte de marketing dans le paysage brassicole coréen.

Si les deux entreprises Hite et Oriental brewery régnaient en  maitres absolus dans le marché de boisson ambrée coréen, l’entrée du conglomérat Lotte avec sa marque Kloud et la multiplication des marques étrangères dans le pays ne peuvent qu’impacter sur les ventes des deux anciens brasseurs. En guise d’info, en 2013, la bière étrangère occupait 12,5 % du marché des boissons alcooliques importées. En tête de liste, on retrouve alors les produits belges, allemands  et tchèques. A noter que la bière blonde a la cote auprès des consommateurs coréens. Les brasseurs ciblent notamment les jeunes qui perçoivent cette boisson comme un produit de plaisir à consommer avec le poulet frit devant les matchs à la télé ou lors du week-end.  On peut remarquer d’ailleurs que la consommation de la biere coreenne et étrangère poursuit une tendance à la hausse certes encore faible mais prometteuse depuis cette décennie.

Détails

Corée du Sud : Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.